Maladies et fléaux

Le buis peut être victime de plusieurs parasites. Toutefois, il n’est pas toujours nécessaire d’effectuer un traitement. Certaines maladies ou fléaux constituent une menace faible, voire inexistante pour la plante. Par contre, d’autres maladies requièrent quant à elles une approche résolue.

Auprès de chaque fléau ou maladie, nous mentionnons quelques exemples de substances actives qui présentent une bonne efficacité reconnue. Les dénominations commerciales ne sont pas mentionnées car elles peuvent différer d’un pays à l’autre. Les produits ne sont pas tous disponibles ou reconnus dans tous les pays. Ces agréations changent aussi régulièrement. Veuillez dès lors consulter les agréations en vigueur dans votre pays.

Pour la Belgique: www.fytoweb.be

Cette rubrique a été mise au point sur base d’expériences acquises dans une pépinière professionnelle spécialisée dans la culture du buis, complétées par des études scientifiques. Les centres de recherche suivants ont apporté leur collaboration:

Maladies nuisibles de Buis

Pyrale du buis Cydalima perspectalis (syn.Diaphania perspectalis) !

Chenilles à tête noire et au corps vert clair qui peuvent atteindre une longueur de 4 cm et qui se nourrissent des feuilles du buis. Ce papillon originaire d’Asie peut atteindre une envergure de 4 cm.

Pyrale du buis

Pyrale du buis

Dégâts: En peu de temps, les chenilles peuvent dévorer une plante complète. Les chenilles laissent derrière elles des toiles sur les plantes attaquées.

Traitement: ! Traiter à l’aide d’un insecticide adéquat à base de spinosad, Bacillus thuringiensis, e.a.

Cylindrocladium Cylindrocladium buxicola = Calonectria pseudonaviculata !

La maladie se manifeste en premier lieu par des taches noires sur les feuilles. Après quelques jours, les feuilles infectées tombent massivement et des stries noires apparaissent sur les jeunes tiges.

Cylindrocladium

Cylindrocladium

Dégâts: Grandes zones dégarnies qui peuvent donner lieu à un dépérissement complet de la plante.

Traitement: ! Traiter à l’aide de fongicides adéquats dès le mois de mai. Etre particulièrement attentif au cours de périodes chaudes et humides accompagnées de précipitations importantes.

Plus d’infos: voir pdf